Accueil » femmes actives » 10 Algériennes a suivre sur les réseaux sociaux en 2018
10 Algériennes a suivre sur les réseaux sociaux en 2018

10 Algériennes a suivre sur les réseaux sociaux en 2018

source : https://elbatoulsite.wordpress.com/2018/01/14/10-algeriennes-a-suivre-sur-les-reseaux-sociaux/

 

Algériennes, Libres… Poétesses, écrivaines, militantes… chacune continue a se battre dans son petit espace. Pourtant, certaines avaient choisit de se battre en public, et de lutter pour la voix des femmes.

Le simple fait d’exister est une forme de résistance, le fait de porter ces idéaux et de les défendre, Le fait d’incarner la liberté a la parole, a la vie et a l’amour.

Ces Algériennes qui avaient choisit de sortir du silence, puisque la société accepte que nous, Femmes, publions nos photos et faisons les jolies sur les réseaux sociaux, et se révolte qu’on parle politique ou l’on milite pour un droit, notre droit… ou même les leurs. Les commentaires sont a la fois moqueurs et dégradant, envers cette créature infâme qu’est La 3awra.

Merci d’avoir inspiré tant d’autres a s’assumer, a parler, a lutter, ou simplement a exister.

algerienne

01 – SOUMIA HARRATH

Une enseignante de langue Amazigh a El hamma wilaya de Khenchela.  le fait de vivre dans une société des plus rétrogradés en Algérie ne l’avait pas empêché de prendre la parole et défendre ses idées.  Elle milite pour la cause berbériste dans l’Aures aux cotés de son Mari. Ils sont les fondateurs du site d’information Inumiden et du mouvement culturel berbère dans l’est de l’Algérie.

elle Fut récemment agressé par la police lors d’une marche a Batna mais elle continue a avancer et a s’afficher dignement et librement.

20767907_674933489365896_8149680857534553468_n
Soumia Harrath 
17861918_617086838483895_8514676298357794682_n

le couple Soumia harrath et Fouad gasmi

 

02 – TAOUS AIT MESGHAT

Une des plus belles plumes sur les réseaux sociaux, il y a environs 30 000 personnes qui la suivent et qui lisent et partagent ses écrits et ses cris de colère ou de révolte. elle raconte la femme, la société, les aventures et mésaventures quotidiennes.

Elle est dentiste, maman, chroniqueuse et simplement Femme.

 

 

03 – TOUTE FINE : ZOULIKHA

Une jeune slameuse Algérienne âgée de 25 ans qui a su gagner le cœur de milliers d’algériens avec ses positions courageuses et sa lutte pour l’égalité et la justice.

Elle a  pris la parole comme arme, ses performances artistiques ne laissent personne indifférent. Le courage de poster ces vidéos engagées manque a beaucoup d’artistes et Zoulikha a pu ouvrir une porte qui était fermée avant et elle est devenu en peu de temps une icone de la lutte féministe dans notre pays.

 

04 – SABRINA ZOUAGUI

Doctoresse en littérature française et enseignant a l’université de Béjaia, cette femme est l’incarnation de la femme libre et de la féministe parfaitement assumée. Elle partage ses expériences et ses voyages dans le monde, elle donne une image alternative a la femme Algérienne, la possibilité d’être différente et complètement indépendante.

Elle est très active dans la vie sociale et anime actuellement le café littéraire de béjaia, ses positions pour la liberté de la femme ont le mérite d’être claires et franches.

 

05 –  HADJER HAMADI

Journaliste et productrice, militante pour la liberté et la laïcité en Algérie. Sa plume est tranchante et ses positions sont souvent controversés. La différence entre elle et les autres c’est qu’elle est arabophone et s’adresse a un public moins tolérant. Hadjer est suivie par plus de 50 000 personnes, cette influence et l’écho de sa voix lui ont coûtés des menaces de la part des prédicateurs de haine; des imams l’avaient dernièrement prise pour cible dans leurs discours.

 

06 – ASIA BAZ

Une éditrice Algérienne, une femme indépendante qui se fit une place dans un monde d’hommes malgré la haine et les jugement que subit une femme dans ce domaine. Elle continue a inspirer courage a beaucoup d’autres qui rêvent d’atteindre des postes important et qui travaillent dur pour y arriver.

Ses Messes du vendredi sont une alternative a ceux qui ne veulent pas écouter les discours de haine.

 

07 – SAM MB : 

Jeune étudiante, poétesse et slameuse  qui chantonne l’amour et la liberté. Elle est engagée dans le combat féministe avec l’image, sa parole et sa voix.

Une magnifique femme; armée de ses mots, et de son courage elle fait face a une société qui la veut effacée et silencieuse. Que ce soir avec ses déclamations de poèmes ou ses vidéos « court métrage » qui firent le buzz, peu importe le moyen son message est toujours plein d’espoir pour une Algérie juste et égalitaire.

 

08 – NADIA ZOUAOUI

Une journaliste, réalisatrice et productrice Algérienne engagée dans la lutte féministe, primée pour ses documentaires qui traitent la condition de la femme dans différents pays.

Elle raconte et rapporte la misère que vivent les femmes dans le monde entier, en commençant par un petit village en kabylie ou elle tourna son premier documentaire  en 2007 « Le voyage de Nadia ». Elle raconta son passé, celui de sa maman, mais surtout elle dénonçait un présent amer, ainsi que la situation précaire de la femme dans notre région et notre pays en générale.

 

09 – SOUMIA SALHI

Une militante Féministe engagée depuis des décennies, la directrice du réseau Wassila. Elle fit de la lutte pour l’égalité Hommes/Femmes  le combat de sa vie et a dédié son temps pour réveiller les femmes, se donnant en conférence partout dans le territoire national et apportant son aide et une lueur d’espoir aux Algériennes.

 

10 – AMIRA BOURAOUI

Médecin gynécologue, l’ancien porte parole du mouvement Barakat et une militante engagée contre le système en place et contre les idées rétrogrades dans la société.

Elle incarne la force et la liberté, ce qui suscite beaucoup de haine a son égard de la part des conservateurs et des mouvements opposés. Elle est suivie par des milliers d’Algériens et intervient souvent dans les médias pour défendre les idéal Laïque et le principe du vivre ensemble. Elle se bat pour un état de droit et de justice, contre la corruption, le machisme et l’intégrisme religieux.